Skip to content

Guérison du VIH grâce à une transplantation de cellules souches du sang de cordon ombilical

celulles-souches-HIV

La guérison du VIH est aujourd’hui extrêmement rare, malgré les progrès considérables réalisés par la recherche dans ce domaine. Jusqu’à présent, seuls trois cas ont été documentés dans le monde, dont le plus récent chez une femme aux États-Unis. Il est important de noter que les personnes qui se sont rétablies du VIH avaient reçu une greffe de donneurs compatibles, mais qui présentaient une mutation dans le gène CCR5, qui confère une résistance au VIH. Le cas a été présenté lors du congrès CROI (Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections).

Le premier cas est celui de Timothy Ray Brown, qui a vécu pendant 12 ans sans médicaments antirétroviraux après une greffe de moelle osseuse pour traiter une leucémie. Le deuxième cas est celui d’un homme séropositif atteint d’un lymphome non hodgkinien. Il a été traité par chimiothérapie, puis a subi une greffe de moelle osseuse afin de reconstituer son sang avec des globules rouges et blancs qui avaient été « détruits » auparavant par la chimiothérapie. Une fois qu’il s’est remis de sa tumeur, le virus IH n’était plus détectable dans son sang. Le traitement du cancer et la transplantation ont eu pour effet secondaire d’éliminer le virus.

Le troisième cas, le plus inhabituel et différent des deux autres, concerne une femme américaine. Contrairement aux deux hommes guéris du VIH par une greffe de moelle osseuse, cette femme n’a pas eu de réaction auto-immune aux cellules greffées, car elle avait reçu une greffe de cellules souches du cordon ombilical d’un donneur partiellement compatible, combinée à une transfusion sanguine d’un parent.

Trente-sept mois après la transplantation de cellules souches, la femme a arrêté le traitement antirétroviral, car elle était complètement guérie du virus. Un état de séronégativité qui dure depuis plus de 14 mois.

Il s’agit d’une grande réussite que l’on doit aux cellules souches, des cellules qui, grâce à leur capacité de différenciation, peuvent être utilisées pour le traitement de différentes maladies.

CLIQUEZ ICI pour lire l’article complet

Condividi Articolo

Dernières mises à jour

S'abonner à la newsletter

Pas de spam, notifications uniquement sur les nouveaux produits, les mises à jour et les conseils.

Play Video