Skip to content

Histoire de Brodie : il a reçu une transfusion de sang de cordon ombilical de sa sœur pour traiter une paralysie cérébrale

brodie-histoire-paralysie-cérébrale-cellules-souches

Quand on demande à Brodie comment il est devenu si fort, il n’a qu’une seule réponse : « le sang de Zoey ». Le sang du cordon ombilical de sa petite sœur lui a donné une nouvelle vie.

Brodie avait 18 mois lorsqu’on lui a diagnostiqué une paralysie cérébrale hémiplégique du côté gauche, qui l’empêchait de contrôler le côté ipsilatéral de son corps. La paralysie cérébrale est une maladie fréquente qui touche généralement deux nourrissons sur 1 000. Il n’existe malheureusement pas de remède à ce jour, mais le professeur Joanne Kurtzberg de l’université Duke en Caroline du Nord, mène depuis des années des essais cliniques avec des cellules souches du sang de cordon ombilical pour traiter cette maladie redoutable, avec d’excellents résultats. Depuis, de nombreux centres dans le monde se sont consacrés à l’étude de la maladie et des thérapies qui en découlent et qui apporteront à l’avenir un nouvel espoir aux patients qui souffrent de cette maladie. C’est le cas de Brodie, qui a retrouvé l’usage de la moitié gauche de son corps grâce à une transfusion de cellules souches issues du sang du cordon ombilical de sa sœur Zoey. Quelques semaines après la transfusion, les parents de Brodie, Brenda et Ben, ont constaté une nette amélioration de l’état de Brodie. « Après le traitement avec l’échantillon de sang de cordon ombilical de Zoey, Brodie a commencé à bouger à nouveau son bras gauche ». La mère de Brodie a également constaté une nette amélioration de ses capacités mentales.

On pense que la perfusion de cellules de sang de cordon ombilical peut améliorer les symptômes de la paralysie cérébrale en réduisant l’inflammation et le gonflement du cerveau. Selon le professeur Graham Jenkin de l’université Monash, la paralysie cérébrale est finalement une maladie inflammatoire. Le cerveau s’enflamme pour différentes raisons, ce qui entraîne des paralysies cérébrales, et il a été démontré dans des études précliniques que ces cellules contribuent à éliminer l’inflammation. L’étude clinique à laquelle Brodie a participé était une étude de phase 1 visant à évaluer la sécurité des perfusions de sang de cordon ombilical en cas de paralysie cérébrale.

Bien que les résultats soient encourageants, il reste à prouver que les améliorations de Brodie sont une conséquence directe du traitement par sang de cordon ombilical. En Australie, un autre essai clinique de phase 2 est prévu, qui inclura un plus grand groupe de participants, afin de mesurer l’efficacité et d’évaluer davantage la sécurité du traitement par sang de cordon de frère et sœur. Entre-temps, le professeur Jenkin et ses collègues de Monash Health mènent l’essai clinique ACTRN12619001637134, la première étude au monde sur la prévention de l’infirmité motrice cérébrale par le traitement des prématurés nés avant 28 semaines de grossesse. Près de la moitié des enfants qui développent une infirmité motrice cérébrale naissent prématurément. Pour contrer cette statistique, la nouvelle étude espère réduire la sévérité de la paralysie cérébrale en administrant aux prématurés des cellules de leur sang de cordon ombilical dès que possible après la naissance.

CLIQUEZ ICI pour lire l’article complet

Condividi Articolo

Dernières mises à jour

S'abonner à la newsletter

Pas de spam, notifications uniquement sur les nouveaux produits, les mises à jour et les conseils.

Play Video